Urgent

Les fermiers saluent un projet de réhabilitation du bassin versant de la Nyabarongo

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 2 mars 2017 à 08:19
Visites :
56 2


Dans les districts de Muhanga (Province du Sud) et de Ngorero (Province de l’Ouest), les agriculteurs félicitent le projet pilote financé par la programme Water For Growth Rwanda. Le projet entend réduire l’érosion du sol comme une étape importante pour diminuer l’envasement des rivières et améliorer la productivité des terres grâce à un aménagement agricole efficace.

Le projet, qui couvre 1 102,1 ha, est situé dans deux secteurs du district de Muhanga (Mushishiro, Nyarusange) et deux secteurs du district de Ngororero (Ndaro, Nyange) dans le bassin supérieur de la rivièreNyabarongo.

Cependant, la zone visée du projet est d’environ 3400 hectares situés autour du réservoir hydroélectrique de Nyabarongo I.

Maximilien Usengumuremyi, chargé de la réhabilitation du bassin versant du Nyabarongo, a déclaré que l’objectif général de ce projet pilote est de« renforcer et soutenir la conservation et la gestion des ressources naturelles en réduisant l’érosion du sol dans le bassin versant de la rivière Nyabarongo ».

Ce projet précède des grands projets d’investissement qui devraient commencer une fois que le plan final de réhabilitation des bassins versants est approuvé pour la mise en œuvre.

À l’heure actuelle, Water for Growth Rwanda et le département des ressources en eau travaillent sur un plan de réhabilitation des bassins versants pour quatre bassins hydrographiques, à savoir Nyabugogo, Nyabarongo, Sebeya et Muvumba

Dans le cadre du projet dans les districts de Ngororero et Muhanga, les activités menées se concentrent sur la protection des zones tampons pour le réservoir hydroélectrique de Nyabarongo I et la rivière, le boisement, les terrasses de coupe étroite, les terrasses de banc, les terrasses progressives et l’agroforesterie.

Les agriculteurs s’expriment sur le projet

Elle a dit : « En plus de trouver un emploi dans ce projet, je crois que ce que nous faisons aujourd’hui contribuera à protéger notre sol de l’érosion ainsi que dans la protection de la petiterivière secoko qui s’écoule dans la rivièreNyabarongo », a dit
Dans la région, il ya eu des cas de pollution des rivières due à l’érosion. « Nous sommes heureuxpour ces terrasses, car ils vont réduire cette érosion", Mukamusoni Donatha, 48 ans, agricultrice et mère de 6 enfants qui vit à Ngororero dans le secteur de Ndaro.

Iyakaremye Jean Marie Vianney, 30 ans, et père de 3 enfantsapprécie lui aussi le projet qui a créé des emplois pour les habitants de la région. "Nous nous attendons à une amélioration de notre vie socio-économique", a-t-il dit.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité