Bye Bye Ebola ? Retour en quatre chiffres sur l’épidémie .

Redigé par IGIHE
Le 26 février 2016 à 05:26

Alors que l’Organisation mondiale de la santé a annoncé jeudi la fin de la crise d’Ebola en Afrique de l’Ouest, Jeune Afrique a réalisé un bilan chiffré de l’épidémie la plus grave depuis l’identification du virus il y a 40 ans. 11 315 morts
Selon le dernier rapport de L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié en janvier 2016, l’épidémie a tué 11 315 personnes. Un bilan largement sous-évalué de l’aveu même de l’OMS, en particulier dans les trois pays les plus touchés : la Sierra Leone, le Liberia et (...)

Alors que l’Organisation mondiale de la santé a annoncé jeudi la fin de la crise d’Ebola en Afrique de l’Ouest, Jeune Afrique a réalisé un bilan chiffré de l’épidémie la plus grave depuis l’identification du virus il y a 40 ans.
11 315 morts

Selon le dernier rapport de L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié en janvier 2016, l’épidémie a tué 11 315 personnes. Un bilan largement sous-évalué de l’aveu même de l’OMS, en particulier dans les trois pays les plus touchés : la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée, où la maladie était apparue fin décembre 2013.

Si 99% des victimes sont mortes dans ces trois pays, les États-unis, l’Espagne, le Mali ou encore le Nigeria ont également été affectés par l’épidémie, la plus grave depuis sont apparition en Afrique centrale en 1976.
22 000 orphelins

Conséquence de ces milliers de décès, le nombre d’orphelin est monté en flèche dans les trois pays les plus affectés. Selon un bilan de l’Unicef, l’agence des Nations unies pour l’enfance, l’épidémie a rendu 22 000 enfants orphelins en Guinée, au Sierra Leone et au Liberia. En Guinée, « 6 220 enfants ont perdu un de leurs parents, ou les deux, ou la personne qui s’occupaient d’eux », ajoutait fin décembre l’Unicef, mettant un chiffre sur ces destins brisés par l’épidémie.

L’éducation des enfants a également pâti de cette crise. Dans ces trois pays, les systèmes éducatifs ont été paralysés par la maladie. Au Sierra Leone, les écoles ont été fermées presque toute l’année scolaire, tandis qu’en Guinée et au Liberia, les enfants ont été privés d’école pendant de longues semaines.

Avec jeuneafrique.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité