Urgent

Des archéologues en herbe découvrent une dent humaine de 560.000 ans

Redigé par Le Soir.be
Le 28 juillet 2015 à 01:13

Ce sont de jeunes bénévoles qui ont fait cette « découverte majeure » à Tautavel, dans le sud-ouest de la France.
De jeunes archéologues bénévoles français ont découvert la semaine dernière à Tautavel, dans le sud-ouest de la France, une dent d’un individu adulte qui vivait il y a 560.000 ans.
« Une grosse dent d’adulte - d’homme ou de femme, on ne peut pas le dire - a été trouvée pendant des fouilles dans un niveau de sol dont on sait qu’il sont datés entre 580.000 et 550.000 ans, parce qu’on a utilisé de (...)


Ce sont de jeunes bénévoles qui ont fait cette « découverte majeure » à Tautavel, dans le sud-ouest de la France.

De jeunes archéologues bénévoles français ont découvert la semaine dernière à Tautavel, dans le sud-ouest de la France, une dent d’un individu adulte qui vivait il y a 560.000 ans.

« Une grosse dent d’adulte - d’homme ou de femme, on ne peut pas le dire - a été trouvée pendant des fouilles dans un niveau de sol dont on sait qu’il sont datés entre 580.000 et 550.000 ans, parce qu’on a utilisé de nombreuses méthodes de datation différentes », a expliqué mardi la paléoanthropologue Amélie Viallet, 39 ans.

« C’est une découverte majeure parce qu’on a très peu de fossiles humains à cette période-là en Europe ».

« C’est une pièce du puzzle qui nous manquait pour contribuer à répondre à la question cruciale : est-ce que l’homme de Néandertal, à 120.000 ans, provient d’une lignée unique ? », a ajouté la paléoanthropologue qui travaille au centre de recherches de Tautavel et au Muséum naturel d’histoire à Paris.

Le site de Tautavel, un village proche de Perpignan, est l’un des plus importants gisements préhistoriques du monde. Sur ce site - fouillé depuis 50 ans par des milliers de bénévoles du monde entier -, plus de 140 restes de squelette de « l’homme de Tautavel », un prénéanderthalien vivant il y a 450.000 ans, avaient déjà été découverts.

Jeudi après-midi, la dent humaine a été découverte par deux jeunes bénévoles français, Camille, 16 ans, et Valentin, âgé d’une vingtaine d’années, qui travaillent au pinceau sur un carré de fouilles, a relaté Mme Viallet.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité