Urgent

Espionnage informatique : tensions entre la Chine et les États-Unis

Publié par Editor
Le 8 mai 2013 à 08:10
Visites :
56 2


Pékin a qualifié d’"irresponsables" les affirmations du rapport du Pentagone selon lesquelles la Chine mènerait une vaste campagne d’espionnage informatique.

Des individus dans un cybercafé, en Chine. © AP/SIPA

Pékin a catégoriquement rejeté mardi les affirmations "irresponsables" d’un rapport du Pentagone qui affirme que la Chine mène une vaste campagne d’espionnage informatique pour tenter de collecter des renseignements sur les programmes de défense américains.

Ce rapport contient des "commentaires irresponsables sur l’édification légitime et normale du secteur de la défense de la Chine", a déclaré Mme Hua Chunying, porte-parole de la diplomatie chinoise. De plus, le texte "exagère à outrance la pseudo-thèse de la menace militaire chinoise", a-t-elle dénoncé dans un point de presse régulier.

Mme Hua a aussi jugé que l’attitude américaine n’était "pas propice à la confiance et la coopération mutuelles" entre les deux grandes puissances. Dans un rapport rendu public lundi, le Pentagone affirme que la Chine emploie de gros moyens pour tenter de collecter des renseignements sur les programmes de défense du gouvernement américain.

"La Chine utilise les capacités de son réseau informatique pour mener à bien une campagne de collecte de renseignements contre les secteurs qui soutiennent des programmes de défense nationale aux États-Unis, dans les domaines diplomatique, économique et industriel", selon le document remis au Congrès.


"Vaste campagne d’espionnage"

Les pirates informatiques chinois ont tenté en 2012 d’atteindre les ordinateurs du réseau gouvernemental, qui auraient pu offrir à Pékin un meilleur aperçu des capacités militaires et des délibérations politiques aux États-Unis, ajoute le rapport. La Chine mène une vaste campagne d’espionnage informatique pour tenter de collecter des renseignements sur les programmes de défense du gouvernement américain, affirme un rapport du Pentagone rendu public lundi.

"La Chine utilise les capacités de son réseau informatique pour mener à bien une campagne de collecte de renseignements contre les secteurs qui soutiennent des programmes de défense nationale aux États-Unis, dans les domaines diplomatique, économique et industriel", selon le document remis au Congrès. Les pirates informatiques chinois ont tenté en 2012 d’atteindre les ordinateurs du réseau gouvernemental, qui auraient pu offrir à Pékin un meilleur aperçu des capacités militaires et des délibérations politiques aux États-Unis, ajoute le rapport.

"En 2012, de nombreux réseaux informatiques à travers le monde, dont ceux détenus par le gouvernement américain, ont continué à être l’objet de tentatives d’intrusions, dont certaines sont directement attribuables au gouvernement et à l’armée chinoise", souligne encore le Pentagone. Ce rapport constitue l’affirmation la plus directe à ce jour par les États-Unis selon laquelle les pirates informatiques chinois ont ciblé le gouvernement américain, ainsi que des entreprises américaines. Même si l’administration de Barack Obama a déjà demandé à la Chine de cesser ce type d’agissements, les responsables américains avaient jusqu’à présent davantage axé leurs commentaires sur l’espionnage informatique d’entreprises privées.

Renseignements profitables

La Chine a cherché à se procurer des informations qui lui auraient été profitables dans les secteurs des armes et de la technologie. Les responsables chinois aimeraient également avoir les points de vue des dirigeants américains sur les sujets liés à la Chine, ainsi que sur l’armée chinoise, selon le rapport. Les manoeuvres de Pékin auraient aussi permis aux généraux chinois "d’établir une image des réseaux aux États-Unis dans les secteurs de la défense, de la logistique, et des capacités militaires, qui aurait pu être exploitée en temps de crise", dit encore le Pentagone. Cet espionnage informatique s’inscrit plus largement dans un vaste espionnage industriel des Chinois qui tentent de réduire la part des fournisseurs d’armes étrangers en s’appropriant la technologie militaire américaine et occidentale, poursuit le rapport.

Le Pentagone souligne en outre la montée en puissance constante des forces armées chinoises, qui investissent notamment dans des missiles antinavires, des satellites, un nouveau porte-avions et des chasseurs furtifs. En mars dernier, la Chine avait annoncé une augmentation de 10,7 % de son budget de défense annuel, à 114 milliards de dollars. Le Pentagone estime pour sa part qu’en 2012, les dépenses militaires de la Chine ont atteint en réalité entre 135 et 215 milliards de dollars. Le rapport note toutefois que Pékin dépense plus pour ses forces de "sécurité intérieure" que pour son armée.

Par Marc Leplongeon


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité