Urgent

Il y a bien un mystère qui se cache sous l’Antarctique, mais les nazis et les extraterrestres n’y sont pour rien

Redigé par igihe
Le 4 janvier 2017 à 12:00

La chaîne YouTube conspirationniste Secureteam10 a publié le 27 décembre une vidéo prétendant qu’un objet massif était enterré sous les glaces de l’Antarctique. Elle suggère notamment que des bases nazies et un monde paranormal souterrain y seraient cachés. La vidéo a été visionnée plus de 3 millions de fois et a été relayée sur les sites internet de tabloïds anglo-saxons comme The Sun ou le New York Post. Franceinfo se penche sur cette démonstration, mais cette fois pour démêler le vrai du faux.
Ce qui est (...)

La chaîne YouTube conspirationniste Secureteam10 a publié le 27 décembre une vidéo prétendant qu’un objet massif était enterré sous les glaces de l’Antarctique. Elle suggère notamment que des bases nazies et un monde paranormal souterrain y seraient cachés. La vidéo a été visionnée plus de 3 millions de fois et a été relayée sur les sites internet de tabloïds anglo-saxons comme The Sun ou le New York Post. Franceinfo se penche sur cette démonstration, mais cette fois pour démêler le vrai du faux.

Ce qui est vrai : la découverte scientifique originelle

Oui, il y a bien eu des "anomalies" détectées en Antarctique. C’est en tout cas le constat d’une équipe de chercheurs dirigée par Ralph von Frese. Laquelle a observé des anomalies gravitationnelles mais aussi magnétiques dans la Terre de Wilkes, en Antarctique, et a publié plusieurs articles sur le sujet. Interrogé par franceinfo, le chercheur confirme que, selon lui, il s’agit d’"une des plus grandes anomalies de la planète". "Certaines personnes ont avancé qu’une activité volcanique aurait pu expliquer ces anomalies, raconte le chercheur. Mais il faut étudier la topographie (...) et la croûte à cet endroit se trouve être très fine ; une activité volcanique l’aurait rendue épaisse."

Selon lui, ces anomalies s’expliquent par l’impact d’une météorite géante, qui aurait provoqué l’apparition d’un énorme cratère, avec une remontée du manteau au centre et un épaississement anormal de la croûte sur les bords. "Ces anomalies sont très caractéristiques des réplétions que l’on observe sur Mars et sur la Lune", explique Ralph von Frese.

Cette interprétation est basée sur des données satellitaires, celles du programme Grace, lancé en 2002. Anthony Mémin, géodésien et géophysicien spécialiste de l’Antarctique, travaille depuis des années avec ces données. Pour le scientifique, contacté par franceinfo, l’analyse de Ralph von Frese "semble tout à fait cohérente, c’est (...) Lire la suite sur Francetv info

avec yahoo.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité